+34937250967 9:30h - 18:00h GMT+1
  • es
  • en
  • fr

Dans le sens évolutif des espèces, le cannabis a eu beaucoup de succès. Il s’est répandu dans le monde entier et s’est épanoui sous les latitudes les plus reculées. Le cannabis est une plante ayant une grande capacité d’adaptation dans divers environnements et cet aspect, avec l’intervention humaine, lui a permit de se propager presque partout dans le monde.

Les usages multiples du cannabis et de ses dérivés ne sont pas passés inaperçus chez les premiers humains. Les graines de chanvre industriel ont traversé les régions tempérées du nord de l’Eurasie, puis les Amériques. Facile à cultiver, le chanvre industriel produit une fibre solide et durable. Le chanvre, ses dérivés et ses graines s’étendent ainsi par le reste des territoires annexes.

D’autre part, les graines de cannabis narcotique apparaissent au centre et au sud de l’Eurasie sous des latitudes semi tropicales et sont valorisées par leur effet psychoactif élevé et leur grande production de résine.

Si nous parlons de l’évolution de l’espèce, sans aucun doute, l’être humain en est le plus grand promoteur. La dispersion des graines dans différents environnements et la sélection de l’homme ont fait que le cannabis a beaucoup évolué au fil des ans. L’homme a progressé en sélectionnant différentes variétés en fonction de ses besoins textiles, alimentaires ou médicaux.

 

Théories sur l’origine géographique des espèces de cannabis

 

Il existe trois hypothèses différentes concernant le lieu d’origine, formulées par trois chercheurs qui ont tenté d’expliquer l’origine de l’espèce. Les trois propositions sont les suivantes:

  • En Chine (fleuves Yangtze et Yelow) par le chercheur Li (1974b).
  • En Asie centrale (du Caucase aux montagnes de l’Altaï) par Candolle (1882).
  • En Asie du Sud (montagnes de l’Himalaya et Hindu Kush) par Sharma (1979).

Il faut considérer que l’Asie centrale et l’Asie du Sud étaient de gros producteurs de haschisch, consolidant l’implantation de ces variétés dans la zone.

 

Chine

 

Les premières preuves archéologiques de l’utilisation de la fibre de cannabis proviennent de Chine et datent de 4200 à 1150 ans avant J-C. Des chercheurs ont trouvé des images de chanvre sur des pièces de céramique. Le plus ancien morceau de chanvre trouvé est un morceau de vêtement de chanvre daté entre 300 et 250 avant J-C. (Li 1974b), découvert dans une tombe antique de la dynastie Z´ou, ouverte en 1957.

Des fibres de chanvre apparaissent également sur un ancien morceau de papier trouvé dans une autre tombe chinoise datant de 140-87 avant J.-C. qui en contenait plusieurs, dont des graines de chanvre. On sait que dans de nombreuses cultures, les morts étaient enterrés avec leurs biens les plus chers ou avec ce dont ils pourraient avoir besoin dans une autre vie.

 

 

Asie Centrale

 

De Candolle, soutenu par les travaux d’autres chercheurs, suppose plutôt que l’origine géographique du cannabis est en Asie centrale. La région du désert de Taklamakan en Asie centrale offre un climat idéal pour l’évolution rapide de plantes telles que le cannabis, avec une floraison annuelle et une séparation sexuelle en deux individus.

Les vents violents de la région favorisent la dissémination du pollen. Si le cannabis était originaire d’Asie centrale, il se trouvait dans une situation idyllique en raison de sa prolifération et de sa dispersion dans trois directions: vers l’est en Chine, vers le sud en Inde et vers l’ouest en Europe.

Le célèbre naturaliste Nicolai Vavilov a étudié de près la diversité du cannabis en Asie centrale et a fait des déclarations intéressantes. En 1931, il a émis l’hypothèse que le cannabis provenait des environs de Samarkan dans le nord de l’Afghanistan et des montagnes de l’Hindu Kush. Nicolai laisse ses premiers textes sur la petite taille des plantes afghanes et leur courte distance entre les nœuds, ainsi qu’une couleur beaucoup plus foncée des graines avec un bringé plus marqué. À cet égard, il a décrit ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Cannabis Indica Variété Afghane. Il a également décrit une deuxième variété très similaire à la première mais avec une graine de marijuana beaucoup plus allongée et de couleur pâle, qu’il a appelée Cannabis Indica Varieté Kafiristanica. Ainsi, Nicolai affirme que les variétés afghanes sont totalement différentes des variétés européennes et asiatiques et devraient être considérées comme des variétés différentes.

En 1929, il se rendit dans la région du Turkestan chinois à la recherche de preuves à l’appui de ses hypothèses. Cette région, actuellement la province chinoise du Xinjiang, est délimitée au nord et au nord-ouest par l’Himalaya et le Tibet, au sud-ouest par les montagnes Tien Shan et au nord-est par les montagnes de l’Hindu Kush. De plus, elle est séparée de l’Europe par des montagnes et du reste de la Chine par le désert de Takla Makan. Nicolai indique clairement que de nombreuses variétés de cannabis Sativa poussent dans cette région. En conclusion, Nicolai Vavilov a considéré que tout le reste du cannabis était exporté de cette région vers la Chine, le Pakistan et l’Afghanistan.

 

Asie du Sud

 

La grande diversité des souches de cannabis et leur utilisation dans le nord de l’Inde et au Népal, au pied de l’Himalaya, implique que cette région a été non seulement l’une des premières à utiliser le cannabis de manière intensive, mais aussi le lieu de sa première croissance. Linneaus, qui a initialement nommé le cannabis sativa, lorsqu’il a établi le système binominal de la nomenclature scientifique, croyait que le cannabis sativa était originaire de l’Inde. Cependant, il n’a jamais recueilli de spécimens de cette région et les notes sur ses feuilles d’herbier sont ambiguës. (Shultes 1974)

Sharma a fait valoir que le cannabis provenait des vallées le long des versants sud de l’Himalaya, du Cachemire au Népal et du Bhoutan à la Birmanie. La vérification de la diversité des phénotypes d’une même lignée génétique a été l’une de ses principales conclusions.

Selon Sharma, il est très probable que des trafiquants musulmans ont transporté du cannabis vers l’ouest à travers les montagnes Elburz en Perse, dans le Midwest. Il a ensuite voyagé avec les marchands par mer en Afrique et en Asie de l’Ouest et du Sud-Est. Sharma affirme également que les variétés qui proviennent d’altitudes plus élevées ont une fibre de meilleure qualité et que celles qui poussent à des latitudes plus basses et ont un potentiel narcotique plus élevé.

 

Conclusions

 

Les hautes montagnes de l’Himalaya et de l’Hindu Kush sont une barrière à la dispersion des plantes et des animaux et se situent entre les deux origines du cannabis, proposées par De Candole (1931) et Sharma (1979). Il est clair que l’origine du cannabis se trouve en Asie centrale ou en Inde, mais la Chine et l’Inde seraient les premiers à l’avoir utilisé. L’Asie centrale n’est peut-être pas à l’origine de cette espèce, mais c’est certainement le lieu où l’on trouve les informations écrites les plus anciennes.

 

Bibliographie :

HASHISH de Robert Connel Clarke

Magazine Cañamo

Centre de préférences de la vie privée

Nécessaire

Il vous permet de savoir si les cookies ont été acceptés par l'utilisateur.

rememberMe7698, viewed_cookie_policy

La publicité

Ils sont utilisés pour se souvenir de vos préférences de navigation.

1P_JAR

Analytique

Ils permettent de quantifier le nombre de visiteurs et d'analyser statistiquement la navigation effectuée par les utilisateurs. Grâce à cela, nous pouvons étudier l'utilisation du site Web et ainsi améliorer l'offre de produits ou services que nous proposons.

_ga, _gat, _gid

Autre

0