+34937250967 9:30h - 18:00h GMT+1
  • es
  • en
  • fr

La variété de marijuana Skunk est née il y a 40 ans. C’est une des lignées les plus stables, considérée comme l’une des plus pures et des plus populaires pour faire toutes sortes de croisements et d’hybrides.

Son nom en anglais signifie ” mouffette “, nom qui lui a été donné par son odeur puissante. C’est un facteur très important à considérer si l’on veut cultiver la marijuana Skunk en intérieur, car elle ne passe pas inaperçu et nous oblige à appliquer des systèmes efficaces pour éliminer son odeur.

Composée à 75% de Sativa et 25% d’Indica, elle recueille très bien les caractéristiques de chacune de ces variétés de marijuana. Elle nous offre un arôme et une saveur exquis du côté Sativa, avec une courte période de floraison d’environ deux mois du côté Indica. Tout cela en nous offrant un bourgeon central abondant et quelques branches épaisses ayant des bourgeons généreux.

La commodité de sa culture rend la Skunk très populaire et en fait l’une des variétés de marijuana les plus cultivées, car elle est choisie à la fois par les plus expérimentés et par ceux qui veulent commencer à cultiver du cannabis.

 

Histoire et origine de la Skunk

 

Son origine remonte au début des années 70 en Californie. Certaines sources disent que l’inventeur n’était qu’un seul homme, le célèbre Sam, le Skunkman. D’autres parlent d’un groupe de cultivateurs de Sacred Seeds que le même Sam dirigeait.

 

Quoi qu’il en soit, il est clair que tous ont œuvré à trouver et développer cette nouvelle lignée génétique d’une manière stable afin d’en faire la mère de nombreuses autres variétés. De plus, le fait que la marijuana soit confrontée à l’illégalité selon les époques, les pays et les activités commerciales, rend toujours plus difficile la recherche de documents pour prouver certains des événements.

Catálogo Cultivators Choice de 1985

Catalogue de Cultivators Choice avec le sceau de Sacred Seeds, 1985.

 

Sacred Seeds était un collectif de cultivateurs experts qui, dans les années 1960, ont commencé à travailler avec différentes lignées génétiques et se sont concentrés sur la création d’une lignée stable, la Skunk. À l’époque, un homme du nom de Jingles, originaire de la région de Humboldt Bay, dans le nord de la Californie, avait croisé de l’Indica Afghanis avec de la Colombian Gold et l’avait gardé privé pendant des années jusqu’à ce qu’il devienne populaire dans la région.

Par la suite, Sacred Seeds ont commencé à travailler sur ce qui allait devenir la Skunk #1, dans laquelle ils ont ajouté le composant d’Acapulco Gold qui allait la rendre plus stable et fournir plus de volume de fleurs. La fameuse Skunk #1, considérée comme l’originale, est composée de 25% d’Indica (Afghanis) et de 75% de Sátiva (25% de Mexican Acapulco Gold et 50% de Colombian Gold). Après avoir cultivé des centaines de plantes, une sélection a été faite avec les meilleures femelles et les meilleurs mâles. De plus, des taux de THC de 15 % ont été analysés.

En 1977, les premières graines de Skunk #1 étaient en vente et chaque année, tous les stocks étaient épuisés. Cependant la gloire de Sacred Seeds fut de courte durée car, suite à une descente de police en 1982, Sacred Seeds a dû fermer en raison des nouvelles politiques de Ronald Reagan. De son côté, Sam, qui avait été rapidement arrêté puis relâché, a déménagé à Amsterdam, une ville dans laquelle la marijuana était peu plus la bienvenue, loin de la stricte interdiction dont elle faisait l’objet aux États-Unis. Ce fait a déterminé une expansion importante de la Skunk au niveau européen et mondial. En Hollande, elle a été commercialisée avec le haschisch qui venait du Maroc, mais jamais auparavant ils n’avaient réussi à avoir une culture ayant une telle qualité, arôme et effet que la Skunk que Sam leur a apporté.

 

Sam, The Skunkman

 

Qui était derrière l’un des noms les plus importants de la culture moderne du cannabis ?  Sam The Skunkman s’appelait en réalité David Watson et, à son arrivée en Hollande, il s’est présenté comme Sam Selezny. Il a toujours affirmé être l’unique créateur de la variété Skunk. Il a également affirmé sur son propre blog qu’il était faux qu’il s’était fait arrêter et qu’il avait été en prison. D’autre part, certains membres de l’ancien Sacred Seeds et d’autres sources affirment que c’était un travail d’équipe sous son commandement, parmi d’autres détails.

Le jour du raid sur son entrepôt de Sacred Seeds, il a été arrêté. Cependant, ils avaient tout préparé avec leurs avocats et ont réussi à le libérer en quelques heures. Ainsi, Sam est retourné au navire où il a récupéré une grande quantité de matériel et a réussi à sauver de nombreuses graines et le travail de 10 ans.

 

De la Californie à Amsterdam

 

Yellow Mellow, el primer coffee shop en Ámsterdam.

Yellow Mellow, le premier coffee shop d’Amsterdam.

 

Un mois à peine après sa sortie de prison, Sam, the Skunkman, a été invité par Wernard Bruining, le propriétaire du premier coffee shop Mellow Yellow, et par Ed Roshental, le rédacteur en chef de la section culture du magazine High Times. En résumé, Sam a commencé à travailler comme rédacteur en chef ainsi que dans la culture et le coffee shop de Wernard, dans lequel il était autorisé à vendre de la marijuana et du haschisch depuis 1976.

 

Des années plus tard, Sam a proposé au magazine High Times d’organiser un championnat de coupe dans le style de Santa Cruz en Californie et, en 1988, la première High Times Cannabis Cup a eu lieu. La variété Skunk #1 de la banque de graines de marijuana Sam The Skunkman a remporté le concours. Son arôme, son goût et son effet ont longtemps captivé le marché.

En Hollande, Sam a vendu les premières graines sous le label Cultivators Choice. Une autre partie des graines a été achetée par Neville Shoenmakers, propriétaire de la banque de graines de marijuana The Seed Bank. On ne sait toujours pas aujourd’hui comment il a fait, mais Sam a réussi à sortir des États-Unis avec 250 000 graines.

 

 

Cultivators Choice, banco de semillas de Sam The Skunkman

Cultivators Choice, la banque de graines de Sam The Skunkman

 

A partir de cette répartition de la Skunk, chaque banque travaillait sur sa propre version, laissant place à deux variantes de la Skunk #1. D’une part, la banque de Sam a obtenu la lignée “Sweet Skunk“, avec un arôme plus doux et plus sucré et un effet plus calme, typique de la Sátiva, qui ne part pas brutalement après le high. De son côté, la banque de Neville a évolué avec la version “Roadkill Skunk” qui a les caractéristiques de l’Indica Afghane avec un arôme plus intense et un effet relaxant connu sous le nom de “couchlock”, qui vient du fait de s’appuyer sur le sofa et de faciliter le sommeil.

Aujourd’hui, une rumeur circule selon laquelle Sam (David Watson) aurait toujours collaboré avec la DEA pour filtrer l’information et signaler les autres cultivateurs ainsi que les activités commerciales et illégales liées au cannabis.

 

Nos variétés de graines SKUNK chez Ripper Seeds

 

Old school

 

Variedad Skunk, Old School.

Graines Old School, lignée Skunk

 

 

Criminal

 

Criminal, variedad Skunk en Ripper Seeds.

Criminal, variété Skunk de Ripper Seeds

Centre de préférences de la vie privée

Nécessaire

Il vous permet de savoir si les cookies ont été acceptés par l'utilisateur.

rememberMe7698, viewed_cookie_policy

La publicité

Ils sont utilisés pour se souvenir de vos préférences de navigation.

1P_JAR

Analytique

Ils permettent de quantifier le nombre de visiteurs et d'analyser statistiquement la navigation effectuée par les utilisateurs. Grâce à cela, nous pouvons étudier l'utilisation du site Web et ainsi améliorer l'offre de produits ou services que nous proposons.

_ga, _gat, _gid

Autre