+34937250967 8:00h - 15:00h GMT+2
  • es
  • en
  • fr

Fonction du substrat

 

La fonction première d’un substrat, qu’il soit organique ou inorganique, est de fournir un site de fixation pour les plantes ainsi qu’un bon environnement pour la croissance des racines.

Les trois éléments les plus importants d’un substrat pour un bon développement sont : l’oxygène, l’eau et les nutriments. L’oxygène étant le plus important d’entre eux puisque, sans cet élément, les plantes ne peuvent absorber ni eau ni nutriments.

Les racines de la plante effectuent un échange constant de CO2 et d’oxygène. Le substrat doit être suffisamment aéré pour permettre au CO2 de s’échapper et être remplacé par de l’oxygène, essentiel au développement normal des racines.

Quand une circonstance empêche nos plantes de marijuana d’absorber cet élément, l’activité métabolique et respiratoire des plantes est paralysée, ce qui affecte tous les processus vitaux.

 

Caractéristiques d’un bon substrat pour planter des graines de marijuana

 

Tipos de sustrato para cultivar semillas de marihuana

 

Un bon substrat doit avoir certaines caractéristiques de base pour permettre un bon échange d’oxygène et retenir la quantité d’eau nécessaire, afin que la plante assimile les nutriments et respire à travers les racines.

Lorsque le substrat est trop compact ou a tendance à être inondé, les racines pourrissent et cela empêche leur développement. En revanche, si le substrat sèche trop rapidement, cela signifie que l’eau s’évapore avant que la plante puisse l’assimiler. Cela provoquera un excès de sels si l’alimentation est continue. Un bon substrat devrait sécher dans un maximum de 3-4 jours.

Il est fréquent d’avoir un bon substrat pour cultiver le cannabis mais de ne pas le traiter correctement. Il est nécessaire de maintenir les périodes d’humidité-séchage. Il ne faut pas arroser de nouveau jusqu’à ce que l’eau de l’irrigation précédente s’évapore, afin de permettre une bonne transpiration.

Il est également important de connaître le substrat avec lequel on travaille pour adapter la nourriture à ce dernier. Il existe plusieurs types de substrats, mais nous pouvons les séparer en deux groupes :

  • substrats inertes : ce sont ceux qui seront utilisés pour la culture hydroponique (sans sol agricole) et, comme leur nom l’indique, ne contiennent aucun type de nutriment. Parmi eux, l’argile expansée, la laine de roche ou la noix de coco sont les plus fréquemment utilisés.
  • substrats fertilisés : on trouve parmi eux toutes sortes de mélanges de tourbe, avec de l’humus, de la matière organique ou même des vers.

Nous vous recommandons d’utiliser des substrats spécialisés pour la culture du cannabis si vous n’êtes pas très expérimenté. Une bonne terre rendra les choses beaucoup plus faciles et vous donnera un meilleur résultat final.